Formation, Salle de classe formation initiale Accueil Salle de classe formation initiale Salle de classe formation continue

Salle de classe formation initialeSalle de classe formation initiale

Mardi 24 septembre 2013

De nouvelles exigences réglementaires (Eurocodes 8) et un nouveau zonage sismique augmentant le nombre de communes concernées par la réglementation parasismique viennent de paraître et la réalisation parasismique devient un enjeu   majeur pour les différents acteurs du BTP. La prise de conscience et la prise en compte du risque sismique   par l’ensemble des acteurs de la construction et de l’aménagement sont des préalables nécessaires à toute construction parasismique, or peu de professionnels sont actuellement formés dans ce domaine. Il s’agit donc de sensibiliser l’ensemble des acteurs de l’aménagement et de la construction pour qu’ils prennent en considération le risque sismique   dans chaque étape du projet.

L’intégration de la prise en compte du risque sismique   dès la formation initiale permet d’intégrer de nouveaux acteurs de la construction déjà sensibilisés au risque sismique  .

Voici un petit tour d’horizon des formations initiales existantes ainsi que des outils pédagogiques mis en place dans le cadre du Plan Séisme   pour ce type de formation :

  • Kits pédagogiques à destination des collèges et des lycées : Le BRGM? a élaboré une série de fiches pédagogiques pour aider les enseignants à expliquer le comment et le pourquoi du risque sismique  . Ces fiches s’articulent sur les notions à enseigner et des expériences concrètes illustrant la phénoménologie des séismes. Elles abordent les mécanismes générateurs des séismes aussi bien que leurs impacts sur les constructions. L’IRMa? de Grenoble a contribué à la mise à jour de la rubrique « Risque sismique   » de la mallette pédagogique sur les risques majeurs conçue en 2002 afin d’élaborer un CD-Rom pédagogique dédié exclusivement au risque sismique  . Ce CD-Rom propose un ensemble de fiches informatives et pédagogiques afin d’aider les enseignants à poursuivre les objectifs de l’éducation aux risques majeurs et en particulier au risque sismique  . L’objectif est que les élèves comprennent les phénomènes et les mécanismes physiques et appréhendent la vulnérabilité   du territoire dans lequel ils vivent.
  • SISMO à l’école : Le principe global du programme SISMO à l’école] est de mettre en réseau des établissements scolaires équipés de sismomètres à vocation éducative. Des élèves (du collège au lycée) sont chargés d’installer dans leur établissement un capteur sismique. Les signaux enregistrés alimentent une base de données en ligne qui devient le point de départ d’activités éducatives et scientifiques utilisant les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Le Plan Séisme   est venu renforcer la thématique risque dans le programme SISMO à l’école.
  • Formation de formateurs en génie civil : Depuis 2007, à la demande de la DGPR?, les Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau (GAIA?), en collaboration avec le CETE? Méditerranée et le BRGM, ont formé 300 formateurs en génie civil. Ces formateurs ont pour vocation à former à leur tour les enseignants des BTS?, Bac Pro, Bac Techno, CAP? et BEP? (environ 2 800 personnes) qui eux-mêmes relayeront ces enseignements auprès des 12 000 élèves concernés.
  • Enseignement supérieur : Depuis 2006, l’Ecole Nationale des Travaux Publics de l’Etat (ENTPE?) qui forme des ingénieurs généralistes dans le domaine de l’aménagement durable du territoire a introduit le risque sismique   au sein de sa voie d’approfondissement de 3e année dans la Majeure Environnement, risques et territoires ainsi que dans la voie d’approfondissement génie civil. Ainsi, une application au risque sismique   (module de 21 heures de cours) fait partie intégrante de l’axe d’enseignement prévention et gestion des risques, cours qui peut être relié avec le module optionnel de 29 heures de génie parasismique proposé dans la voie d’approfondissement génie civil. De même, depuis 2006, l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées (ENPC?) a inclus le risque sismique   au sein de son module de formation de 3e année Prévention et gestion des risques.