Régions, Pavillon communal Accueil Pavillon communal Pavillon des régions

Lourdes : Maison de la Connaissance et de la Prévention du risque sismique - site du Pic du JerLourdes : Maison de la Connaissance et de la Prévention du risque sismique - site du Pic du Jer

Mercredi 9 octobre 2013

Par Michel AZOT, Maire adjoint de Lourdes et Vice-Président de la communauté de communes du Pays de Lourdes

Lourdes : une ville sensibilisée au risque sismique  

Depuis quelques années la ville de Lourdes s’est attachée à mettre en place un travail de prévention des risques majeurs. En partenariat avec les services de l’Etat (DDT?), l’Observatoire Midi Pyrénées (OMP?), le BRGM? et le CNRS?, des études ont ainsi été menées afin mieux caractériser le risque sismique  .

Microzonage sismique

Après que des mesures aient mis en évidence la forte hétérogénéité des caractéristiques des différentes formations géologiques en présence sur la commune, une étude de microzonage sismique a été réalisée en 2006.
Cette étude, qui a permis d’évaluer l’aléa et la vulnérabilité   sismique à une échelle véritablement pertinente, constitue la base de connaissance sur laquelle s’appuie le Plan de Prévention des Risques Sismiques (PPR?-S) de la commune : l’un des premiers à être réalisés avec cette démarche sur le territoire national.
La prescription d’un PPR-S par les services de l’Etat traite notamment la question de l’adaptation du bâti ancien et de son renforcement. Les enjeux humains très importants sur Lourdes (2e ville hôtelière de France et plus de 6 millions de visiteurs chaque année) renforcent l’intérêt de cette démarche.

Instrumentation sismique de la tour Ophite

Tour Ophite de Lourdes
Tour Ophite de Lourdes
Source : DDT65

Des études scientifiques se sont ainsi multipliées afin de mieux comprendre le risque sismique   et de mieux appréhender ses conséquences sur les bâtiments anciens. En particulier, la tour de l’Ophite a été instrumentée avec des capteurs sismiques : il s’agit du 2e bâtiment en France à être ainsi instrumenté. Cette instrumentation a été mise en place avec un pilotage de la DDT 65, en collaboration avec le Réseau Accélérométrique Permanent (RAP?) et le LGIT? de Grenoble (désormais ISTerre?).
Le but de cette instrumentation est d’enregistrer en continu les mouvements du bâtiment pour assurer une analyse détaillée et représentative du comportement réel d’un bâtiment sous séisme  . Les données collectées par cette instrumentation sont utilisées dans le cadre d’une thèse en cours à l’Ecole Nationale d’Ingénieur de Tarbes (ENIT?).

Evaluation de la vulnérabilité   sismique du bâti lourdais

A partir de là, une première étude de vulnérabilité   des bâtiments a été mise en œuvre dans le cadre du PPR-S de Lourdes. Un affinage et une extension de cette étude aux bâtiments scolaires est en cours sur 92 bâtiments dont les établissements scolaires de la ville. La ville de Lourdes a voulu être très présente dans les débats autour de la réduction de la vulnérabilité   du bâti au risque sismique  , notamment par ses interventions lors des forums organisés à Tarbes en 2006 et 2008, dans les films réalisés par les services de l’état, ou à l’occasion de la journée bilan du Plan Séisme   de 2010.

En outre, la réalisation des différentes études précitées s’est accompagnée d’une communication ciblée en particulier autour du jeune public (intervention, exposition Sismotour etc…).

Projet de la Maison de la Connaissance et de la Prévention du risque sismique   de Lourdes

L’amélioration de la connaissance du risque et de meilleures analyses de vulnérabilité   doivent permettre de favoriser la mise en œuvre d’une stratégie de prévention à plusieurs niveaux. C’est dans ce cadre qu’il faut comprendre l’élaboration du projet de création d’une Maison de la Connaissance et de la Prévention du risque sismique   : un projet en totale cohérence avec les objectifs du Plan Séisme  .

Maison de la Connaissance et de la Prévention du risque sismique de Lourdes
Maison de la Connaissance et de la Prévention du risque sismique de Lourdes
Source : mairie de Lourdes

Les objectifs du projet sont de créer un lieu permettant :

Par ailleurs, ce projet vise également à fixer à Lourdes un lieu pour faciliter l’éducation à la prévention du risque sismique   dans une démarche de développement durable.

Inaugurée le 29 mars 2013, la Maison de la Connaissance et de la Prévention du risque sismique   de Lourdes est donc tournée vers différents types de public : les scolaires de la région et le grand public (réalisation d’expositions, de conférences, etc.), mais également les scientifiques (mise en place d’intruments de mesure, organisation de colloques, etc.)

Pourquoi le Pic du Jer ?

L’intérêt de ce lieu et de ce bâtiment repose sur :

  • Une situation idéale à proximité de (400 m) et avec vue sur la tour instrumentée de l’Ophite ;
  • Une situation proche du château fort de Lourdes où est implantée une station sismologique « large-bande » de l’OMP depuis quelques mois ;
  • Une conception ancienne qui pourrait donner lieu à des renforcements parasismiques visibles et pédagogiques.

Cette initiative est le fruit d’un partenariat entre la Ville de Lourdes, le Ministère en charge du développement durable, la DDT-65, la DREAL? Midi-Pyrénées, l’OMP, le CNRS, l’ENIT et l’Astro Club Lourdais.