Actualités, Communiqués

CommuniquésLe séisme du 29 novembre survenu au Nord de la Martinique

Jeudi 17 janvier 2008

Un séisme   important est survenu jeudi 29 novembre 2007 à 15h00 heure locale (20h00 heure métropole) au Nord de la Martinique, dans le canal de la Dominique. Ce séisme   a généré peu de dommages notables (on peut regretter malheureusement le décès d’une personne et plusieurs blessés) sur l’île de la Martinique et vraisemblablement également sur l’île de la Dominique. En raison de sa grande profondeur (près de 150 km), ce séisme   a été ressenti de la Guyane aux îles Vierges au nord des Antilles.

D’après le réseau de surveillance sismique de l’USGS?/NEIC?, l’épicentre de ce séisme  , de magnitude   7,4, se situe à environ 30 km au Nord de la Martinique. Les premières répliques   se sont produites à 15h34 locale (M 5,0) et 16h11 locale (M 4,8) un peu plus au nord, soit au sud de la Dominique.

Localisation de l'épicentre

La tectonique régionale des Antilles est gouvernée par le mouvement de la plaque Atlantique vers la plaque Caraïbe dont la vitesse est de l’ordre de 2 cm/an. Historiquement, la plupart des séismes ressentis en Martinique sont issus de séismes lointains générés dans les zones de subduction   (plongement de la plaque Atlantique Nord sous la plaque Caraïbe). Les séismes ressentis en Martinique sont non seulement liés à la subduction   de la croûte   océanique atlantique sous les Antilles, mais aussi, probablement, à des déformations de la bordure orientale de la plaque Caraïbe. Parmi les principaux séismes qui ont affecté la Martinique, les plus importants sont ceux :

Le dernier séisme   ayant généré des dégâts significatifs sur les constructions en Martinique était celui du 8 juin 1999 de magnitude   5,8 (intensité   VI à Basse-Pointe, au François et au Lorrain).

Localisation de l'épicentre topographique

Séismes historiques

Le séisme   du 29 novembre est le plus fort survenu dans la région depuis le séisme   de Montserrat du 16 mars 1985 de magnitude   6,5. Plus récemment, le 8 mars 1995 un séisme   de magnitude   6,1 s’est produit dans la plaque Atlantique et le 14 mai 2003, un autre de magnitude   6,6 s’est produit à près de 400 km au nord-est de la Guadeloupe. Enfin, le séisme   du 21 novembre 2004 de magnitude   6,3 s’était produit aux Saintes (Guadeloupe). Ces séismes ont tous été ressentis plus ou moins fortement sur la Martinique, mais ils n’ont pas atteint le niveau de dommages de cet événement. Sa forte magnitude   explique les dommages observés.

En raison de la forte activité sismique de l’arc des Petites Antilles, liée au contexte de frontière de plaques tectonique, l’intégralité des îles de la Martinique et de la Guadeloupe sont classées en zone de sismicité   forte tant en ce qui concerne l’actuel zonage sismique réglementaire que le zonage probabiliste de la France.

Les stations accélérométriques du RAP? (Réseau Accélérométrique Permanent) gérées localement par l’IPGP? et du réseau associé du BRGM? ont enregistré ce séisme  .

Toute personne souhaitant témoigner, qu’elle ait ou non ressenti le séisme  , est invité à déposer sont témoignage sur le site du BCSF? (Bureau Central Sismologique Français), à l’adresse : www.seismefrance.fr.

Le séisme   qui vient d’avoir lieu en Martinique nous rappelle l’urgence de mener rapidement à bien le Plan Séisme  , afin qu’en cas de futur séisme   majeur (forte magnitude   et faible profondeur, proche des iles), les conséquences ne soient pas catastrophiques. Ce séisme  , tout comme celui des Saintes en Guadeloupe en novembre 2004, est un nouvel avertissement sur ce risque en France.

Archives