Actualités, Lettre du Plan Séisme

Lettre du Plan SéismeLa Lettre du Plan Séisme - Septembre 2009

Jeudi 3 septembre 2009

RETOUR SUR LE PASSAGE DU SISMO-TOUR DANS LES PYRÉNÉES

L’exposition itinérante « Sismo tour » destinée à sensibiliser le grand public et les scolaires aux risques liés aux séismes et aux tsunamis, a fait étape au printemps dans le massif pyrénéen, d’abord à Perpignan du 16 au 22 avril, puis à Lourdes du 11 au 19 mai.

Cette exposition s’articule autour de plusieurs modules :

  • l’exposition du Palais de la découverte « Vivre avec le risque, séismes tsunamis » construite autour de témoignages variés de secouristes, d’experts, de personnes ayant vécus un séisme   ou un tsunami   et la présentation d’expériences de prévention, avec un quizz pour tester son comportement et ses réflexes ;
  • l’expérimentation avec des manipulations interactives conçues par le Palais de la découverte pour comprendre les mécanismes fondamentaux des séismes ;
  • la découverte d’un réseau de mesure et d’enregistrement des séismes avec un sismomètre   et une mallette d’animation développés par le réseau « Sismos à l’école » ;
  • la simulation de séismes sur une plate-forme vibrante conçue par les Pompiers de l’urgence internationale.
Le Sismo tour à Perpignan : essai de la table vibrante
Le Sismo tour à Perpignan : essai de la table vibrante
(photo : DDEA66)

Le passage de l’exposition dans les Pyrénées-Orientales, organisé dans le cadre de la Foire-expo de Perpignan, a notamment permis d’attirer environ 51000 visiteurs de tous âges et a eu un très bon retour du public, en particulier de la part des enseignants qui ont pu bénéficier avec leurs élèves des journées des 21 et 22 avril qui leur avaient été réservées.

RETOUR SUR LES JOURNÉES TECHNIQUES DU PLAN SÉISME  

Les journées Plan-Séisme   ont eu lieu les 25 et 26 juin 2009 à la Défense. Ces journées, organisées annuellement par la DGPR?, permettent de réunir l’ensemble des acteurs de la prévention du risque sismique   : services de l’Etat de différents ministères, collectivités locales, bureaux d’études privés, associations, scientifiques …

Le Plan-Séisme   a déjà 4 ans et les journées Plan-Séisme   2009 étaient donc l’occasion d’établir un premier bilan à mi-parcours. Ces journées ont également été l’occasion d’associer l’ensemble des partenaires à la construction de la prévention du risque sismique   en 2011 à l’échéance du Plan-Séisme   actuel.

Journées PS 2009

Cette rencontre s’est articulée autour de ces deux objectifs majeurs : évaluation du Plan-Séisme   à mi-parcours et mise en perspective de la stratégie de prévention du risque sismique   à l’issue de ce plan. La première journée a été dédiée à la présentation des initiatives nationales, régionales et locales conduites dans le cadre du Plan-Séisme   en 2009 et d’un débat autour des réussites de ces réalisations. La deuxième journée a été organisée autour d’ateliers thématiques sur l’avenir de la politique de prévention du risque sismique   et les préconisations d’actions à entreprendre au regard des enseignements et de l’expérience de ces 4 années du Plan-Séisme  . .

Ce bilan a permis de mettre en évidence tout le chemin parcouru. Les actions engagées sont nombreuses tant au niveau national que local, et ce dans des domaines aussi variés que la connaissance de l’aléa et de la vulnérabilité  , l’information, la formation, la construction para-sismique, la réduction de la vulnérabilité   … Les ateliers ont permis également de donner des premières pistes de réponses aux grands défis qui restent à traiter dans le cadre du Plan-Séisme   : renforcement du bâti existant, implication des collectivités locales et des professionnels du bâtiments, sensibilisation de tous les publics, modernisation de la gestion de crise, …

Le programme de ces deux journées ainsi que les présentations correspondantes sont accessibles en téléchargement dans la rubrique agenda du mois de juin.

SÉRIE DE SÉISMES EN ASIE

Les mois de juillet et d’août ont été particulièrement remarqués d’un point de vue sismique par l’activité importante enregistrée en Asie, avec pas moins d’une vingtaine de séismes de magnitude   supérieure ou égale à 6.0 (Mw), certains faisant des victimes ou occasionnant des dommages notables…

Localisation des épicentres des 4 principaux séismes survenus en Asie au cours des mois de juillet et d'août
Localisation des épicentres des 4 principaux séismes survenus en Asie au cours des mois de juillet et d’août
(données CSEM?)

SÉISME   EN CHINE (09/07/2009, MW=5.7)

Un séisme   de magnitude   5.7 (Mw) selon le Centre Sismologique Euro-Méditerranéen (CSEM) a frappé la province chinoise du Yunnan dans le sud du pays, le 9 juillet 2009 à 11h19 TU (19h19 heure locale).

Bien que de magnitude   modérée, ce séisme   superficiel a détruit près de 10000 habitations, tuant une personne et en blessant plus de 300 autres.

SÉISME   EN INDE (10/08/2009, MW=7.6)

Un mois plus tard, le 10 août 2009, un violent séisme   de magnitude   Mw 7.6 (CSEM) est survenu au large des îles indiennes d’Andaman en pleine nuit (19h55 TU, soit 1h55 heure locale le 11 août) déclenchant une alerte au tsunami   pour l’ensemble de la région de l’océan Indien.

SÉISME   AU JAPON (10/08/2009, MW=6.5)

Quelques heures plus tard, ce fut au tour du Japon d’être éprouvé par un nouveau séisme   dont l’épicentre a été localisé au sud de l’île d’Honshu. De magnitude   Mw 6.5 (CSEM), ce séisme   a endommagé plus de 5000 habitations et blessé une centaine de personnes, notamment à cause de la chute d’objets. Un seul décès est à déplorer.

Le Japon étant doté de nombreux systèmes automatiques de mise en sécurité des installations sensibles, le séisme   s’est également traduit par la neutralisation de 2 réacteurs d’une centrale nucléaire ainsi que par l’arrêt de trains à grandes vitesses.

Par ailleurs, la secousse a été ressentie jusqu’à Tokyo, situé à 170 km plus au nord, où les immeubles ont tremblé.

SÉISME   EN INDONESIE (16/08/2009, MW=6.7)

Un séisme   de magnitude   6.7 (Mw) selon le CSEM est survenu en mer au large de l’île de Sumatra (Indonésie) le 16 août 2009 à 7h38 TU, à une cinquantaine de kilomètres de profondeur. C’est dans la ville de Padang située à 110 km de l’épicentre, que le séisme   a été ressenti le plus fortement, provoquant la panique des habitants qui sont sortis de leurs maisons en courant.

Bien que les dommages soient peu nombreux, l’effondrement d’un escalier mécanique a blessé cinq personnes dans le nord de la ville. On compte également quatre autres blessés principalement par l’effondrement d’éléments de façade. Par ailleurs, des vagues d’une amplitude de 18 cm ont été enregistrées sur la côte de Sumatra suite au séisme  .

Rappelons que cette région a été le siège du violent séisme   de décembre 2004 qui avait provoqué un tsunami   meurtrier causant la mort de près de 230000 personnes.

Effondrement d'un mur en briques à Padang, suite au séisme du 16 août 2009
Effondrement d’un mur en briques à Padang, suite au séisme du 16 août 2009
(photo : AFP/Julian Sikumbang)

SÉISME   EN INDONESIE (02/09/2009, MW=7.3)

Au moment d’écrire ces lignes, un nouveau séisme   particulièrement puissant vient de frapper les côtes indonésiennes au niveau de l’île de Java le 2 septembre à 7h55 TU (14h55 heure locale), avec une magnitude   évaluée à 7.3 par le CSEM et à 7.0 par le Service Géologique National Américain (USGS).

Localisation de l'épicentre du séisme indonésien du 2 septembre 2009
Localisation de l’épicentre du séisme indonésien du 2 septembre 2009
(CSEM?)

Un premier bilan dressé à 15h heure française fait état d’au moins une quinzaine de victimes et de dizaines de bâtiments détruits, notamment dans les villes côtières. La plupart des victimes semblent avoir été tuées dans l’effondrement de leurs maisons, mais on signale également le cas d’un glissement de terrain meurtrier dans le sud de l’île.

A Jakarta, située pourtant à 180 km de l’épicentre, on ne dénombre pas moins d’une trentaine de personnes qui ont été blessées suite au séisme  . Les bureaux et les centres commerciaux de la capitale indonésienne ont par ailleurs été évacués pendant plus d’une quinzaine de minutes.

Notons qu’aucun tsunami   n’a été enregistré et que l’alerte aux tsunamis émise dans les heures suivant le séisme   a été levée.

Effondrement d'une maison dans la ville de Sukabumi (Ouest de l'île de Java) suite au séisme du 2 septembre 2009
Effondrement d’une maison dans la ville de Sukabumi (Ouest de l’île de Java) suite au séisme du 2 septembre 2009
(photo : STR/AFP/Getty Images)

Le texte intégral de la Lettre du Plan Séisme   peut être téléchargé ci-dessous en format pdf.

Lettre du Plan Séisme - Septembre 2009 -  PDF - 887.1 ko
Lettre du Plan Séisme - Septembre 2009

Archives