Actualités, Lettre du Plan Séisme

Lettre du Plan SéismeLa Lettre du Plan Séisme - Octobre 2007

Jeudi 10 janvier 2008

FORMATION INITIALE DES PROFESSIONNELS DU BATIMENT

Le Ministère de l’Education Nationale (MEN?) et le Ministère de l’Ecologie et du Développement et de l’Aménagement durables (MEDAD?) ont organisé en 2006 un groupe de travail sur la prise en compte du risque sismique   dans la formation initiale et continue. Les deux ministères ont décidé d’organiser, chaque année en 2007, 2008 et 2009, 3 sessions de formation au risque sismique   destinées à préparer des professeurs de l’Education Nationale à devenir formateurs en construction parasismique. Ils commenceront, dès 2008, à former à leur tour les enseignants des BTS?, Bac Pro, Bac techno, CAP? et BEP? (2 800 personnes), qui eux-mêmes relayeront ces enseignements auprès des 12 000 élèves concernés.

Le MEDAD se charge de la formation de 300 formateurs, en s’appuyant sur les Grands Ateliers de l’Isle d’Abeau et avec l’aide du BRGM? et du CETE? Méditerranée. Les deux premières sessions de 2007 ont eu lieu à Toulouse et Marseille pendant l’été. La troisième formation se tiendra à Lyon, au Lycée La Martinière Monplaisir, du 5 au 9 novembre prochain. Cette action s’inscrit dans le cadre de l’atelier 1.1 du Plan Séisme   relatif à la formation.

Quelques places sont encore disponibles pour des enseignants ou formateurs d’autres filières : écoles d’ingénieurs, d’architecture, formation continue, CAUE?, etc. La formation est gratuite, mais les participants devront assumer leurs frais de déplacement et de repas. Si vous êtes intéressés par cette formation, prière d’envoyer d’urgence un message à formations-sismique.2007@orange.fr en indiquant vos coordonnées, et à quel titre vous souhaitez participer.

FORMATION IFORE? AU RISQUE SISMIQUE   POUR LES AGENTS DE L’ETAT

Cette formation gratuite organisée par l’Institut de Formation de l’Environnement (IFORE) est destinée aux Agents de l’Etat en poste dans les services risques au sein des DIREN?, DDE?, CETE, préfectures, services de la protection civile, de la gendarmerie.

Elle a pour objectifs :

  • Appréhender les composantes du risque sismique   (en particulier l’influence des sites et de la vulnérabilité   des biens) pour être en mesure de réagir aux études présentées par les bureaux d’études ;
  • Appréhender le contexte législatif et réglementaire ;
  • Identifier les zones à enjeu   nécessitant l’élaboration d’un PPR? sismique (PPRS?) ;
  • Utiliser les outils et les compétences nécessaires à l’élaboration d’un PPRS ;

Il reste des places encore disponibles pour les agents des services déconcentrés de l’Etat. La formation est gratuite mais les participants devront assumer leurs frais de déplacement et de repas. Si vous êtes intéressés par cette formation, prière d’envoyer d’urgence un message à Valerie.FRUGIER@ecologie.gouv.fr en indiquant vos coordonnées.

Pour la formation continue, diverses sessions sont à votre disposition (BRGM, ENPC?,…). Elles sont indiquées dans l’agenda d’octobre.

SEISME EN MARTINIQUE (13/09/2007, Md=4.9)

Un séisme   de magnitude   4.9 (Md) selon l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) est survenu le 13 Septembre 2007 à 6h37 TU (2h37 heure locale) à une cinquantaine de kilomètres au sud-est des côtes de la Martinique. Il a été largement ressenti au sud de l’île (nombreux réveils de dormeurs) sans pour autant faire de dégâts, et plus au nord jusqu’à la commune de La Trinité.

SEISME EN INDONESIE (12/09/2007, Mw=8.4)

Le 12 septembre 2007 à 11h10 TU (18h10 heure locale), un séisme   de magnitude   8.4 (Mw) selon le Centre Sismologique Euro-méditerranéen (CSEM) et l’USGS a frappé l’Indonésie à une centaine de kilomètres à l’Ouest des côtes de l’île de Sumatra. La secousse a été suivie de nombreuses répliques   (qui se poursuivent encore à ce jour), parmi lesquelles les secousses du 12 septembre 2007 à 23h49 et du 13 septembre 2007 à 3h35, de magnitudes respectives 7.8 et 7.1 (CSEM). Du fait de sa plus grande proximité à la côte et de sa profondeur superficielle, la première de ces deux répliques   a causé des dommages matériels et humains plus importants que le choc principal.

Comme suite au séisme  , le Pacific Tsunami Warning Center a émis une alerte au tsunami   pour l’ensemble de l’océan Indien jusqu’aux îles de Mayotte et de la Réunion. Un petit tsunami   avec des vagues atteignant trois mètres a ainsi touché la ville de Padang, capitale de la province de Sumatra Ouest.

localisation epicent re indonesie

Selon les autorités indonésiennes, on dénombre à ce jour 23 morts et 88 disparus, bilan relativement modéré au regard des magnitudes observées.

En effet, outre le séisme   de Sumatra du 26 décembre 2004 (Mw=9.1) qui avait causé la mort de plus de 250 000 personnes sur l’ensemble de l’Océan Indien en raison du tsunami   induit, cette région fortement sismique avait également été récemment touchée en mars 2007 par un séisme   de magnitude   6.4 avec plus de 70 victimes.

Cette forte sismicité   est due au contexte tectonique local marqué par la subduction   entre les plaques eurasienne et australienne.

alerte tsunami

SEISMES EN NOUVELLE-CALEDONIE

Une série de séismes s’est produite à proximité de la Nouvelle-Calédonie, le vendredi 28 septembre : l’événement le plus violent, de magnitude   6.6 d’après l’USGS, a été enregistré à 1 h 35 min TU (à 12 h 35 min heure locale). L’épicentre est situé à plus de 300 km de la capitale Nouméa, et n’a provoqué ni dégâts ni blessés d’après les premiers témoignages. La secousse a été légèrement ressentie dans l’archipel des îles Loyauté (plus précisément sur l’île de Maré, la plus proche de l’épicentre).

Archives