Actualités, Lettre du Plan Séisme

Lettre du Plan SéismeLa Lettre du Plan Séisme - Janvier 2008

Lundi 4 février 2008

JOURNEES PLAN SEISME

Les 5 et 6 février 2008 se tiendront à Paris les Journées Techniques annuelles du Plan Séisme  . Ces deux jours d’échanges et de débats sont destinés à l’ensemble des acteurs du Plan Séisme   : maîtres d’œuvre, administrations centrales, services déconcentrés de l’Etat, élus locaux…

Après plusieurs années d’un pilotage centralisé, le Plan Séisme   a franchi une étape et les différentes actions du projet sont désormais animées et pilotées à des échelles variées : niveaux national, interrégional, régional, départemental, voire communal. Il s’agit dès lors de coordonner l’ensemble de ces actions : ceci passe par une sensibilisation accrue des élus locaux à la politique de prévention du risque sismique  .

C’est pourquoi la journée du 6 février, placée sous le signe du partenariat Etat/collectivités, sera consacrée à la rencontre des élus des zones à risque sismique   moyen et fort : les collectivités et les services déconcentrés y présenteront les actions en cours et les premiers enseignements.

La journée du 5 février concernera plus particulièrement les services déconcentrés de l’Etat (Préfecture, DIREN?, DDE?) et leurs partenaires immédiats. Cette journée permettra de débattre de l’animation du Plan Séisme   et de l’articulation des démarches telles que les scénarios départementaux de risque sismique  , les PPRS? ou les microzonages sismiques.

RETOUR SUR LE SEISME ANTILLAIS DU 29/11/07

Suite au séisme   du 29 novembre 2007, la cellule d’appui interministérielle du Plan Séisme   Antilles s’est rendue en Martinique, du 10 au 14 décembre, pour rencontrer les acteurs de la gestion de crise et constater des dommages occasionnés par le séisme   sur le bâti, notamment dans les établissements scolaires.

Par ailleurs, deux missions post-sismiques ont été organisées en Martinique par le Bureau Central Sismologique Français (BCSF?) et par l’Association Française du Génie Parasismique (AFPS?).

  • Mission macrosismique du BCSF - 5 au 11 décembre 2007 : Cette mission pluri-organisme (EOST?, LGIT?, CETE?-Méditerranée, BRGM?, IRD?, OVSM?) composée de 10 personnes, avait pour objectif de collecter les informations nécessaires à la détermination des intensités macrosismiques sur les 34 communes de ce département. Le travail de collecte des données a été réparti entre cinq équipes de deux personnes présentes sur le terrain entre les 5 et 10 décembre. Un binôme s’est également déplacé sur la Guadeloupe qui a subi globalement des effets moins forts qu’en Martinique.

Le rapport de synthèse en cours de rédaction sera disponible sur le site internet du BCSF (www.franceseisme.fr) dans les prochains jours. Il reprendra les observations faites sur les effets engendrés par le tremblement de terre   du 29 novembre, et présentera les intensités obtenues dans chaque commune.

  • Mission de l’AFPS – 5 au 9 décembre 2007 : L’objectif de cette mission post-sismique composée de 9 personnes, était de réaliser une expertise scientifique des dommages observés sur l’île de la Martinique suite au séisme   du 29 novembre. Dans ce cadre, la mission AFPS a inspecté certaines constructions endommagées dont l’étude pourrait avoir un impact sur la conception des bâtiments. Les visites de terrain ont ainsi été concentrées sur les communes de Fort-de-France, de Trinité et du Marin. Lors de cette mission, l’équipe a également rencontré des représentants des services techniques des administrations (Conseil Régional de la Martinique, Conseil Général de la Martinique, CACEM? – Communauté d’Agglomération du Centre de la Martinique).

Immeuble Fort-de-France
Effondrement partiel de l’immeuble Plein Ciel de Fort de France (photo C.Negulescu – AFPS/BRGM).

RETOUR SUR LES JOURNEES REPLIK EN MARTINIQUE

Pour la deuxième année consécutive, les journées Réplik ont été organisées en Martinique par les différents acteurs en charge du risque sismique  . Cette manifestation, dont le but est de sensibiliser la population martiniquaise au risque sismique  , s’est déroulée du 19 au 25 novembre 2007.

Au travers des nombreux événements organisés à cette occasion tout autour de l’île, les martiniquais ont pu acquérir une meilleur compréhension du phénomène et s’initier aux bons comportements à adopter lors de séismes.

Recommandations en cas de séisme
Sensibilisation de la population aux réflexes à avoir en cas de séisme  .

Cette deuxième édition, qui s’inscrit dans le cadre du Plan Séisme   piloté par le Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables (MEDAD?), a notamment été marquée par une tournée, dans les communes martiniquaises, de la Caravane de la prévention du Conseil général avec un simulateur de séisme   ; mais également par la tenue de conférences-débats, d’émissions de télévision et de radio, d’expositions…

Affiche Aléart
Affiche de l’exposition « Aléart », organisée dans le cadre des journées Réplik.

PROJET ORCHESTRA

Le projet européen ORCHESTRA (http://www.eu-orchestra.org/) a pour objectif de définir une architecture logicielle ouverte facilitant l’accès à différentes données et services disponibles pour la gestion des risques, à travers une plate-forme multilingue. Ce projet, commencé en septembre 2004 et s’achevant en février 2008, s’inscrit dans la perspective de la directive européenne INSPIRE (http://inspire.jrc.it/) pour bâtir une infrastructure pour l’information spatiale en Europe dans le domaine de l’environnement.

Pilote Orchestra
Interface graphique du pilote consacré au réseau routier de la zone transfrontalière Nice-Gênes : cartogrpahie des séismes suvenu dans la zone

Un test pilote (http://orchestra.brgm.fr/OrchestraC...) de l’architecture développée incluant le risque sismique  , a notamment été effectué sur la problématique des coupures de réseau routier dans la zone frontalière Nice-Gênes.

Ce pilote permet d’accéder à des données variées telles que l’inventaire des évènements connus, les caractéristiques du réseau routier ou celles du trafic, et de simuler un événement conduisant au blocage d’une route (ex. séismes). Le système détermine alors un itinéraire de secours et estime de manière globale les coûts de réparation de la route, les coûts dus à son indisponibilité et les coûts environnementaux qu’elle engendre. Un tel pilote peut permettre d’identifier les points du réseau routier sensibles aux aléas et d’en évaluer les conséquences.

PROJET EDUSEIS

Le projet européen EduSeis est un projet de recherche éducatif dont l’objectif principal est la construction d’un réseau sismologique à travers l’implantation de stations de mesure dans des écoles, universités et musées européens.

Il comprend trois objectifs :

  • rôle éducatif : ces sismomètres peuvent servir de base pratique pour sensibiliser les élèves au phénomène sismique. Les enseignants utilisent notamment les enregistrements pour proposer différentes activités pédagogiques telles que la localisation de l’épicentre, l’estimation de la magnitude   ou la tenue d’un catalogue de sismicité   locale ;
  • *rôle scientifique : un des objectifs à plus long terme du projet est l’utilisation du réseau formé par les écoles ainsi équipées à des fins scientifiques. La bonne qualité des appareils de mesures permettrait en effet l’intégration des données dans les catalogues de sismicité  .
  • rôle socioculturel : ce projet vise à établir des contacts privilégiés entre le monde scientifique et le monde de l’éducation.

En France, c’est le Centre International de Valbonne (CIV? http://www.civfrance.com/) qui fut le premier à installer un sismomètre   dans ses locaux. Le projet compte également de nombreux partenaires italiens, allemands ou portugais.

Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site suivant :
http://www.edusismo.org
Ce site, extrêmement actif, permet notamment de visualiser en temps réel les sismogrammes de 35 stations dans les collèges et lycées équipés de capteurs en France, et dans quelques lycées français à l’étranger (Portugal, Turquie, Venezuela, Djibouti…).

Les sites suivants concernent le projet EduSeis, mais ne sont plus mis à jour depuis la fin du projet :

Logo EduSeis

Archives