Actualités, Lettre du Plan Séisme

Lettre du Plan SéismeLa Lettre du Plan Séisme - Décembre 2007

Jeudi 10 janvier 2008

RETOUR DE MISSION DANS LE PACIFIQUE

Les îles de Nouvelle-Calédonie peuvent être soumises à des séismes superficiels et locaux de magnitude   modérée mais aussi à de forts séismes lointains du Vanuatu. L’aléa sismique   en Nouvelle-Calédonie semble pouvoir engendrer en cas de séisme   majeurs des dégâts importants. Pour cette raison, une prise en compte du risque sismique   y est envisagée.

Case traditionnelle à Ouvéa
Case traditionnelle sur l’ïle d’Ouvéa (P. Sabourault/MEDAD?)

Dans ce cadre, une mission composée de Philippe Sabourault (Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables - MEDAD) en charge des risques sismiques, volcaniques et tsunamis, et de Pascal Colin (Ministère de l’Intérieur, de l’Outre-mer et des Collectivités territoriales) en charge des affaires économiques, sociales et culturelles, s’est déroulée du 8 au 20 octobre 2007.

Les objectifs de la mission étaient de :

  • Faire connaître aux responsables locaux les résultats de l’étude d’aléa sismique   régional en Nouvelle Calédonie commanditée au BRGM?, et remis au MEDAD durant l’été 2007 ;
  • Travailler avec lesdits responsables à l’ébauche de possibles suites à donner à cette étude, dans le respect des compétences (Etat, gouvernement néo-calédonien, Provinces) en matière d’études complémentaires, de réglementation(s), de formation, de sensibilisation et de gestion de crise ; ainsi qu’à l’expression de leurs éventuelles attentes d’appuis techniques et autres de la part de l’Etat ;
  • Faire connaître aux responsables locaux, au regard de l’aléa élevé existant sur les îles Loyauté et la côte est de la Grande Terre en matière de tsunami   (délai d’alerte extrêmement court), l’existence des études cartographiques conduites récemment sur le risque tsunami   aux Antilles et en Méditerranée pouvant servir d’appui à la définition d’une politique de prévention du risque tsunami  .

Carte d'aléa Nouvelle-Calédonie
Accélération maximale du sol (probabilité de 10% sur 50 ans), rapport BRGM RP-54935-FR

La mission a fait l’objet d’un grand intérêt de la part de l’ensemble des interlocuteurs locaux, signe d’une prise de conscience de l’existence de l’aléa sismique   et des enjeux de sa prévention. Dans le respect des compétences respectives de l’Etat et des autorités locales, une politique de prévention du risque sismique   et tsunami   en Nouvelle-Calédonie est à présent en cours d’élaboration.

GRANDS ATELIERS DE L’ISLE D’ABEAU : CHANTIER DE BOURGOIN-JALLIEU

Du 5 au 9 novembre dernier, a eu lieu à Lyon, une formation de formateurs à la construction parasismique organisée sous l’égide des Grand Ateliers de l’Isle d’Abeau (GAIA?) avec le soutien du MEDAD et du Ministère de l’Education Nationale (MEN?).

Cette action, qui s’inscrivait dans le cadre de l’atelier 1.1 du Plan Séisme   relatif à la formation, a notamment été l’occasion d’organiser une visite du chantier d’un collège en construction. L’objectif de cette visite était de constater sur place la mise en œuvre des dispositions constructives parasismiques sur un ouvrage recevant du public.

Photos du chantier
Visite du chantier du collège de Champ Fleuri à Bourgoin-Jallieu (F. Marty / CETE? Méditerranée)

PROJET ISARD

Le projet ISARD est un programme de recherche soutenu financièrement par l’Europe et le MEDAD, et axé sur le thème du risque sismique   sur l’ensemble de la chaîne Pyrénéenne pour ce qui concerne l’aléa et sa partie orientale pour ce qui concerne le risque.

L’objectif principal du projet ISARD est d’obtenir des informations préventives et opérationnelles sur le risque sismique  , sans distorsion liée à la frontière, avec une transmission efficace aux services de secours et de gestion de crise locaux. Le projet aboutit au développement d’un système à vocation démonstrative, permettant, dans les minutes qui suivent un séisme  , la possible diffusion, par fax, e-mail ou SMS, aux services de secours et de gestion de crise, d’une note informative avec une estimation des dommages produits par un tremblement de terre  .

Ces scénarios de dommages automatiques, basés sur la connaissance de la vulnérabilité   du bâti aux séismes, s’appuient sur un processus de détermination de la localisation et de la magnitude   d’un séisme   immédiatement après l’événement à partir de données acquises par un réseau d’observation sismique en temps réel par transmission satellitaire (système VSAT).

Les principaux partenaires du projet sont l’IGC (Institut Géologique de Catalogne), le BRGM (Bureau de Recherches Géologiques et Minières), leCSTB (Centre Scientifique et Technique du Bâtiment). Pour plus d’informations sur le projet ISARD : http://isard.brgm.fr/.

JEU EDUCATIF « STOP DISASTERS »

Dans le cadre de la Campagne 2006-2007 « La réduction des risques de catastrophe commence à l’école », l’organisation de la Stratégie Internationale de Prévention des Catastrophes (SIPC) a créé un jeu en ligne, dont l’objectif est d’apprendre aux enfants les moyens existants pour se prémunir des aléas naturels (choix du type et de l’emplacement des constructions, plans d’évacuation, systèmes d’alerte rapide…). Le joueur a la responsabilité de mettre en place des mesures pour minimiser les impacts sur sa ville en cas de catastrophe naturelle, tout en gérant son budget et en agissant le plus tôt possible.

Ce jeu, intitulé « Stop Disasters » (www.stopdisastersgame.org/fr/), comporte cinq scénarios de risque : séismes, tsunamis, ouragans, incendies de forêts et inondations. Le MEDAD a financé sa traduction en français, et a organisé son lancement officiel lors de la journée internationale de la prévention des risques majeurs le 10 octobre dernier.

Scénario sismique du jeu
Stop Disasters : scénario sismique

Archives