Risque sismique, Espace témoignages Accueil des visiteurs Hall principal : Du séisme au risque sismique Hall 1 : Que faire en cas de séisme ? Hall 2 : Ma maison parasismique Espace témoignages Amphithéâtre information - FAQ Esplanade : Qu'est-ce qu'un séisme

Espace témoignagesInterview de Nadège Autie

Mardi 5 février 2008

Interview de Nadège Autie

Contexte

Nadège Autie est professeur d’histoire-géographie au Collège de Capesterre Belle Eau en Guadeloupe. Cette particulière se fait construire une maison et suit de près son chantier. Présente sur l’île lors du dernier séisme   de novembre 2007, elle témoigne sur son blog personnel de ce qu’elle a vécu. Elle y évoque également, entre autres, la prise en compte de la sismicité   dans la construction de sa maison.

Questions - Réponses

1/ Lorsque vous avez eu l’intention de vous installer avec votre famille en Guadeloupe, saviez-vous que vous seriez située dans une région très sismique du globe et plus particulièrement dans l’un des deux départements considérés comme les plus sismiques de France (la Guadeloupe et la Martinique sont situées en zone de sismicité   forte). Comment en avez-vous été informée ?

Oui, j’en étais informée car je suis professeur d’Histoire-Géographie, j’ai donc quelques notions sur les risques sismiques ; je n’avais malgré tout pas imaginé ce que cela impliquait réellement.

2/ Votre projet de construction qui est en cours d’élaboration suit les règles de construction parasismique. A quel niveau du projet vous a-t-on parlé de l’obligation d’appliquer des règles de construction parasismiques ? Connaissez-vous les règles appliquées pour la construction de votre maison (PS92, CP-MI?) ?

En Guadeloupe, tous les constructeurs disent appliquer les règles de construction parasismiques ; c’est donc tout naturellement que mon projet répond, je l’espère, à ces règles ; par contre je ne les connais absolument pas, toutes mes recherches sont restées infructueuses pour avoir les détails listés clairement. Je n’ai pas d’autres moyens que de faire confiance au constructeur et de comparer avec les constructions en cours dans mon lotissement.

3/ Avez-vous eu recours à un architecte ou à un bureau d’études (ingénieurs) pour le suivi de votre projet de construction ? Si oui, vous ont-ils sensibilisés à la construction parasimique ? Avez-vous des contacts fréquents avec les maîtres d’oeuvre ?

J’ai un contrat en CCMI?, et le constructeur-maître d’oeuvre a fait établir un plan béton par un bureau d’études, mais je n’y ai pas eu accès (et je doute que j’aurais pu y comprendre grand chose) ; par contre, comme je passe quotidiennement sur le chantier, je demande des précisions aux maçons qui se font un plaisir de m’expliquer leur travail. Bref, c’est un suivi à tâtons basé essentiellement sur la confiance…

4/ Connaissez-vous le coût engendré (en %) par la prise en compte du risque sismique   dans votre construction ?

Non, je n’ai aucune idée du surcoût, puisque je n’ai aucune idée du prix des constructions en métropole et il n’y a (heureusement !) pas ici de choix « avec ou sans parasismique » qui permettrait de comparer.

5/ Vous avez vécu le séisme   de Martinique du 29 novembre 2007. Avez-vous fortement ressenti cette secousse ? Si oui, quel a été votre comportement ? Votre habitation et votre projet en cours de construction ont-ils subi des dommages ?

Oui, j’étais dans mon collège (Germain Saint-Ruf de Capesterre Belle Eau) et j’ai ressenti plutôt clairement le séisme   ; mais comme c’était la première fois que je vivais ce type de phénomène, je n’ai pas compris de suite ce qu’il se passait, et j’ai foncé dans les escaliers, ce qui est un comportement aberrant dans ces cas-là !! J’ai surtout eu peur après coup pour les bâtiments déjà fragilisés par de nombreuses autres secousses et pour mes collègues qui avaient cours au même instant !
Ma construction par contre n’a pas bougé ; les maçons avaient coulé les fondations. Ils étaient assez fiers de me dire que tout avait bien résisté, que tout répondait donc aux normes !

6/ Quels conseils pourriez-vous donner à des particuliers qui ont un projet de construction en zone sismique ?

Il est difficile de donner des conseils lorsqu’on avance à l’aveuglette ; je pense malgré tout qu’il paraît difficile de faire de l’auto-construction si le particulier n’est pas au fait de toutes les normes et de toutes les techniques parasismiques.

7/ Selon vous, quels outils ou quelles actions aideraient plus en amont les citoyens pour la prise en compte du risque sismique   ?

Il serait intéressant d’avoir une sorte de livret qui indiquerait toutes les règles de base parasismiques, de manière à pouvoir vérifier que le constructeur respecte effectivement les normes. Il serait aussi important que les pouvoirs publics prennent en compte le risque sismique   et donnent l’exemple dans les bâtiments publics, qui aujourd’hui respectent peu les normes en vigueur… Cela servirait d’exemple pour les maîtres d’oeuvre et les maîtres d’ouvrage, qui quelquefois minimisent les risques, en prenant exemple sur les différentes instances publiques…

Maçonnerie de la maison en construction
Maçonnerie de la maison en construction
De la théorie à la pratique (photo de droite : maison de N. Autie en cours de construction)

Liens Utiles