Régions, Pavillon des régions Accueil Pavillon communal Pavillon des régions

GuadeloupeCampagne de sensibilisation SISMIK

Lundi 26 mars 2012

Face au risque sismique  , chaque jour, je me prépare !

L’objectif de la campagne SISMIK est d’instaurer de façon pérenne en Guadeloupe, à l’instar du groupe RÉPLIK en Martinique, une véritable culture commune du risque face aux « tremblements de terre ».

Tous les intervenants et acteurs locaux concernés par la prévention du risque sismique   se sont donc mobilisés conjointement afin de porter, efficacement et dans la plus grande concertation, l’information auprès des publics (connaissance du phénomène, amélioration de la prise en compte du risque sismique  , respect de la réglementation, connaissance et incitation à la mise en œuvre des mesures de prévention…).

Pilotée par la DEAL, la campagne de sensibilisation SISMIK propose donc une communication de proximité pour que chacun se sente acteur de sa sécurité. Car si on ne peut prévoir un séisme  , chacun peut en revanche en limiter largement et significativement les conséquences, à condition de partager une même culture du risque basée sur le slogan de la campagne : « Face au risque sismique  , chaque jour, je me prépare ».

Semaine SISMIK

Chaque année au début du mois de novembre, la Semaine SISMIK vient marquer la vie guadeloupéenne par une communication renforcée autour de la prévention du risque sismique  . Après quatre éditions de la manifestation, l’objectif de la Semaine est désormais de maintenir le souvenir des bonnes pratiques avant, pendant et après le séisme   pour harmoniser le degré de connaissance de tous et porter l’information au plus près des populations vulnérables.

Outre un rappel des bonnes pratiques notamment en termes de dispositions parasismiques réglementaires et d’autoprotection du citoyen, ces journées sont l’occasion de mettre la population guadeloupéenne au cœur de la thématique sismique, comme par exemple par l’organisation de sessions gratuites de formation aux gestes de premiers secours.

Des supports de communication adaptés

A l’occasion de la Semaine SISMIK, de nombreux supports sont mis en place, réédités, et actualisés à la disposition du grand public et/ou consultables en mairie, chez les professionnels de la construction, et sur les sites internet de la préfecture et du Plan Séisme  .
En complément, le site miseismantilles.com fournit des informations sur la vulnérabilité   sismique sommaire de son habitation aux propriétaires et aux locataires, la brochure « 6 recommandations pour construire parasismique » est disponible lors des manifestations de la Semaine SISMIK et consultable en mairie ainsi que le Livret Plan Familial de Mise en Sûreté « PFMS ».

Bus SISMIK

En 2011, une édition spéciale du magazine télévisé MAG SISMIK, diffusé sur Guadeloupe 1re, a également été consacrée au risque tsunami  . Prochainement certains sites guadeloupéens seront dotés d’une signalisation spécifique en cas de tsunami  .

Rencontres techniques « REPSSOL » sur la réponse sismique des sols

Dans le cadre de la campagne SISMIK et des actions mises en place pour rappeler au plus grand nombre la vulnérabilité   de l’archipel guadeloupéen aux séismes, de nombreux professionnels du bâtiment et de l’aménagement du territoire se sont retrouvés le 9 novembre 2011 pour un colloque organisé par le BRGM? avec le soutien de la DEAL Guadeloupe. Baptisée « REPSSOL », cette rencontre technique sur la question de la réponse sismique des sols avait pour double objectif d’une part d’informer et de former les professionnels (ingénieurs, techniciens, architectes, services techniques communaux, aménageurs, constructeurs de maisons, artisans, …) et d’autre part d’identifier des pistes de recherche ou d’amélioration des pratiques et des règlements en vigueur.

Les présentations réalisées dans le cadre de ces rencontres sont consultables en cliquant [ici->article388}.

Implication des établissements scolaires

Pilotées par le rectorat, des actions de simulation, de prévention et de sensibilisation sont planifiées au cours de l’année dans de nombreux établissements scolaires de la Guadeloupe, avec un renforcement autour et durant la semaine SISMIK.

Tous sont concernés : du primaire au secondaire, des élèves aux enseignants en passant par les personnels non enseignants, notamment au rectorat.

De plus et conformément au Plan Séisme   Antilles, chaque année des établissements sont reconstruits ou réaménagés selon les normes parasismiques.

Un impact positif des actions SISMIK

Pour s’assurer de l’efficience de sa politique de prévention du risque sismique  , la DEAL Guadeloupe procède chaque année à la réalisation d’une étude d’impact du dispositif SISMIK. Grâce à l’appui de l’institut de sondage IPSOS, une mission d’évaluation est ainsi conduite annuellement depuis 2008 et la première édition de la Semaine SISMIK.

Souvenir des actions de communication sur le risque sismique en Guadeloupe pour l'année 2010
Souvenir des actions de communication sur le risque sismique en Guadeloupe pour l’année 2010
Source : IPSOS

Ces études menées auprès de nombreux Guadeloupéens permettent de mesurer l’évolution effective des comportements de prévention dans les foyers par rapport aux années précédentes. Elles mettent notamment en avant l’impact important de la campagne de sensibilisation SISMIK qui se traduit par :

  • Une progression de la connaissance des causes du phénomène sismique ;
  • Quelques progrès dans les comportements de prévention au foyer  , les efforts consistant principalement à « enlever les objets lourds situés en hauteur », à « dégager les issues » ou encore à « consolider les étagères fixées aux murs » ;
  • Une relativement bonne connaissance des consignes à suivre en cas de séisme   : cette connaissance reste cependant encore à conforter ;
  • Une bonne visibilité de la communication 2010 avec une relativement bonne mémorisation des messages diffusés ;
  • Des préférences très clairement exprimées quant aux attentes en matière d’information sur le risque sismique   avec notamment une grande majorité des personnes interrogées exprimant le souhait que les informations liées au risque sismique   en Guadeloupe soient diffusées sur toute l’année, principalement « pour toujours avoir à l’esprit les consignes » ;
  • Une perception de l’exposition au risque sismique   de plus en plus réaliste ;
  • Une implication croissante de la structure professionnelle dans la prévention du risque sismique  .

Il convient maintenant que la prise de conscience des populations aille jusqu’à se poser la question de la vulnérabilité   sismique du bâtiment dans lequel on séjourne, qu’il s’agisse de sa propre habitation ou de son lieu de travail.