Prévention, Espace Tsunami Accueil visiteurs Plan du Salon Espace Plan Seisme Antilles Espace Information Espace Construction Forum des partenaires Espace Tsunami Espace Concertation

Espace Tsunami4.2 - Evaluer et cartographier les risques en Méditerranée et aux Antilles

Mardi 28 août 2012

Maitrise d’ouvrage

DGPR? (Direction Générale de la Prévention des Risques)

Maitre d’oeuvre

BRGM?

Contexte

Cette action se déroule dans le cadre de l’atelier 4 (Prévenir le risque tsunami  ), qui a pour objectif d’améliorer le système d’alerte, de cartographier le risque tsunami   en France et de sensibiliser la population à ce phénomène.

Plusieurs tâches composent cette action :

  • BD « Tsunamis » : Inventaire informatisé des Tsunamis, raz-de-marée, surcotes marines en France métropolitaine. En 2006, le ministère en charge du développement durable et le BRGM conviennent de mettre en œuvre une base de données informatisées destinée à l’inventaire historique des tsunamis et plus largement des phénomènes associés aux raz-de-marée et aux surcotes marines, qu’ils soient d’origine sismique ou climatologique. Cette distinction sera faite dans la base de données.
  • Etude préliminaire de l’aléa tsunami   en Méditerranée. Dans le cadre d’une première étude du risque de tsunami   en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Languedoc-Roussillon et Corse, le programme suivant est proposé :
    1. Rechercher les zones les plus dangereuses du point de vue tsunamigénique, vis-à-vis des côtes méditerranéennes françaises ;
      • Concernant les sources sismiques marines, étudier quelle est la taille maximale du séisme   dans ces zones dangereuses (magnitude  , surface, déplacement, mécanisme au foyer  ), ainsi que la période de retour   et la date du dernier fort séisme   ;
      • Concernant les zones de glissements sous-marins ou subaériens, localiser et évaluer le volume susceptible d’être soumis à un déplacement en masse brutal ;
    2. Simuler le phénomène de tsunami   ;
      • le mouvement générateur (choix de quelques événements déclencheurs, sismiques ou instabilité de pente) ;
      • la propagation du tsunami   ;
      • calculer les cartes d’inondation au niveau de la côte méditerranéenne française.
  • Etude préliminaire de l’aléa tsunami   aux Antilles.
    Cette étude s’articule en deux étapes principales :
    1. la recherche des zones les plus dangereuses du point de vue tsunamigénique, vis-à-vis des Antilles :
      • concernant les sources sismiques marines, étudier quelle est la taille maximale du séisme   dans ces zones dangereuses (magnitude  , surface, déplacement, mécanisme au foyer  ), ainsi que la période de retour   et la date du dernier fort séisme   ;
      • concernant les zones de forte activité volcanique, localiser et évaluer le volume susceptible des émissions.
    2. la simulation numérique du phénomène de tsunami   :
      • le mouvement générateur (choix de quelques événements déclencheurs, sismiques ou volcanique) ;
      • la propagation du tsunami   ;
      • calculer les cartes d’inondation à l’échelle de l’île (Martinique et Guadeloupe).

Réalisation

Le relevé des tsunamis historiques ayant touché les côtes de France (métropole et outre-mer) est consultable sur internet (www.tsunamis.fr).

Cette base de données recense pour les trois siècles passés environ 70 tsunamis plus ou moins violents dont les causes ont pu être déterminées comme provenant d’une origine sismique, gravitaire (glissement sous-marin) ou volcanique. Dans le même temps, le retour aux sources documentaires a permis d’écarter une centaine d’événements environ, qui, sous l’évocation du seul terme de « raz-de-marée », s’est avérée être d’origine météorologique (effets de surcote marine dus à des tempêtes).

Le site fournit non seulement la chronologie et les caractéristiques dynamiques des événements (nombre et hauteur de vague, distance de retrait et d’inondation, run-up), mais précise aussi l’intensité   du phénomène dans les lieux affectés, selon l’échelle de mesure en 6 degrés de Sieberg-Ambraseys. L’accès ou la recherche par « bassins océaniques » est disponible tout comme la bibliographie et la cartographie de chaque événement.

En 2010, les travaux d’actualisation sont interrompus, mais la base de données demeure accessible : www.tsunamis.fr.

Bibliothèque