Prévention, Espace Tsunami Accueil visiteurs Plan du Salon Espace Plan Seisme Antilles Espace Information Espace Construction Forum des partenaires Espace Tsunami Espace Concertation

Espace Tsunami4.1 - Pouvoir alerter les autorités et la population

Mardi 28 août 2012

Maitrise d’ouvrage

DGPR? (Direction Générale de la Prévention des Risques) et DGSCGC? (Direction Générale de la Sécurité civile et de la Gestion des Crises)

Maitre d’oeuvre

BRGM? / CEA?

Contexte

Cette action se déroule dans le cadre de l’atelier 4 (Prévenir le risque tsunami  ), qui a pour objectif d’améliorer le système d’alerte, de cartographier le risque tsunami   en France et de sensibiliser la population à ce phénomène.

Dans le cadre des groupes de travail sur les risques naturels, il est important que les services de l’Etat puissent disposer de spécialistes des processus de génération et de propagation des tsunamis, en particulier ceux du BRGM.
Ces dernières années, des groupes de travail ont été constitués sur le risque volcanique, sismique et de mouvements de terrain. Dès 2006, un nouveau groupe de travail a été mis en place sur la réduction du risque tsunami   dans le cadre du Plan Séisme  .

L’objet de l’étude concerne la mise à disposition de spécialistes du BRGM à ce groupe de travail consacré aux tsunamis. Il s’agira, en particulier :

  • de réfléchir aux questions scientifiques (prise en compte de la variabilité des sources tsunamigéniques : mouvements de terrain comme les instabilités de pente ou les effondrements pouvant être d’origine sismique ou volcanique, séismes, éruptions volcaniques) ;
  • de développer des méthodes opérationnelles et novatrices ;
  • de proposer des actions en Méditerranée et aux Antilles.

D’autre part, la France s’est engagée auprès du groupe intergouvernemental de coordination pour le système d’alerte aux tsunamis pour l’Atlantique nord-est et la Méditerranée (GIC-SATANEM), à développer un centre national d’alerte aux tsunamis à vocation régionale pour l’Atlantique Nord-Est et la Méditerranée occidentale.

A l’initiative du ministère de l’écologie, de l’énergie du développement durable et de l’aménagement du territoire et du ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales, le commissariat à l’énergie atomique (CEA), en liaison avec le service hydrographique et océanographique de la marine (SHOM?) et le centre national de recherche scientifique (CNRS?), s’est vu confier la mission de constitution puis d’exploitation de ce centre national d’alerte aux tsunamis pour la Méditerranée et l’Atlantique du Nord-Est, à vocation régionale pour la Méditerranée occidentale.

Une convention cadre entre les ministères et les établissements règle les modalités des contributions respectives au sein du projet. Elle couvre la période de conception et de mise en place du centre d’alerte et des réseaux de mesure associés, jusqu’à début 2012, ainsi que les premières années d’exploitation jusqu’à fin 2013. Cette convention est entrée en vigueur le 22 septembre 2009.

Réalisation

Bibliothèque