Prévention, Espace Construction Accueil visiteurs Plan du Salon Espace Plan Seisme Antilles Espace Information Espace Construction Forum des partenaires Espace Tsunami Espace Concertation

Atelier 2.1 - Le zonage sismique de la France2.1.2 - Prise en compte du risque sismique dans les collectivités d’outre-mer

Mardi 28 août 2012

Maitrise d’ouvrage

DGPR? (Direction Générale de la Prévention des Risques)

Maitre d’oeuvre

BRGM?

Contexte

Cette action se déroule dans le cadre de l’atelier 2.1 (Le zonage sismique de la France), qui vise notamment à mettre en place le nouveau zonage sismique et à favoriser la prise en compte du risque sismique  .

Evaluation de l’aléa sismique   de Wallis et Futuna :

Les îles de Futuna et d’Alofi (P.O.M.? de Wallis et Futuna) sont situées à proximité de la zone de faille   transformante nord-fidjienne, une des zones transformantes les plus actives du globe à la frontière entre les plaques Australie et Pacifique. Ces îles sont régulièrement soumises à des séismes superficiels et locaux de forte magnitude  , qui provoquent tsunamis et glissements de terrain.

Ainsi, le 12 mars 1993, un séisme   de magnitude   6.4 s’est produit à Futuna. Il provoqua la mort de trois personnes et le rehaussement de l’île de 30 cm à 1 m. Si sur une étude BRGM préliminaire datant des années 80, Wallis était classée en zone de sismicité   Ia, Futuna était en fait classée en zone de sismicité   Ib. Ces classements n’ont cependant pas été entérinés d’un point de vue réglementaire étant donné le statut de ces territoires.

Le simple exemple de ce séisme   montre que des événements majeurs de forte magnitude   peuvent se produire dans cette région avec le déclenchement de tsunami   et de mouvements de terrain. Ils nécessitent leur prise en compte dans le cadre d’une évaluation sismique régionale approfondie.

A la suite des travaux engagés dans le cadre du zonage sismique de la France, une démarche similaire doit être engagée pour évaluer l‘aléa sismique   des Collectivités, Pays et Territoire d’Outre-Mer. Les îles de Wallis-et-Futuna peuplées de 27 500 habitants figurent parmi les plus sismiques de ces territoires.

Evaluation de l’aléa sismique   de Nouvelle-Calédonie
 :

Sur une étude BRGM préliminaire datant des années 80, la Nouvelle-Calédonie était classée en zone de sismicité   0. Ces classements n’ont cependant pas été entérinés d’un point de vue réglementaire étant donné le statut de ces territoires.

Ces îles peuvent être soumises à des séismes superficiels et locaux de magnitude   modérée, mais aussi à de forts séismes lointains de l’arc de subduction  , lesquels peuvent provoquer raz-de-marée et glissements de terrain. Ainsi en janvier 2001, en décembre 2003 et janvier 2004, plusieurs séismes lointains de forte magnitude   ont été ressentis en Nouvelle-Calédonie. Ces séismes montrent que des événements majeurs de forte magnitude   peuvent se produire dans cette région avec le déclenchement de tsunami   et de mouvements de terrain. Ils nécessitent leur prise en compte dans le cadre d’une évaluation sismique régionale approfondie.

Ces séismes montrent que des événements majeurs de forte magnitude   peuvent se produire dans cette région avec le déclenchement de tsunami   et de mouvements de terrain. Ils nécessitent leur prise en compte dans le cadre d’une évaluation sismique régionale approfondie.

A la suite des travaux engagés dans le cadre du zonage sismique de la France, une démarche similaire doit être engagée pour évaluer l‘aléa sismique   des Collectivités, Pays et Territoire d’Outre-Mer. Les îles de Nouvelle-Calédonie peuplées de près de 200 000 habitants figurent parmi les plus peuplées de ces territoires. L’aléa sismique   reste très mal connu et mérite une connaissance plus approfondie.

Réalisation

L’étude scientifique a été réalisée et les cartes d’aléa sismique   pour la Nouvelle-Calédonie et pour Wallis et Futuna seront bientôt disponibles.

Bibliothèque

  • Aléa sismique - Nouvelle-Calédonie
    Résumé Ce document de 136 pages présente une évaluation de l’aléa sismique de la nouvelle Calédonie. Le rapport comprend :

    • une analyse et une synthèse des structures tectoniques majeures ainsi que de la sismicité dans la région de la Nouvelle-Calédonie,
    • l’identification des différentes unités sismotectoniques,
    • une définition d’un modèle de zonage sismique pour évaluer l’aléa sismique régional,
    • le calcul de l’aléa selon une approche probabiliste simple, sans arbre logique,
    • une évaluation de l’aléa de type déterministe à titre de comparaison,
    • les conclusions et les limites de l’étude.
    Commentaires Mise en ligne possible sur les sites Internet des services de l’État ou de la collectivité de Nouvelle Calédonie
    Date de publication Janvier 2008
    Maître d’ouvrage MEDAD?
    Maître d’oeuvre BRGM?
    Collaborations
    Atelier et action de référence Action 2.1.2
    Productions associées
  • Aléa sismique - Wallis et Futuna
    Résumé Ce rapport de 122 pages s’inscrit dans la continuité des travaux du zonage sismique de la France et d’une application similaire de la démarche d’évaluation de l’aléa sismique aux collectivités, pays et Territoires d’Outre-Mer. De part leur proximité et une situation en frontière de plaques Australienne et Pacifique, et compte-tenu du contexte géodynamique et des mouvements tectoniques qui en découlent (subduction, failles transformantes), les îles de wallis et Futuna figurent parmi les zones les plus sisimiques Françaises. Bien que les îles de Futuna et d’Alofi soit situées dans une zone de faille transformante et soumises à de plus forts séismes que l’île de wallis située en zone pacifique intraplaque, l’aléa sismique global de la zone demeure à ce jour très mal connu. Ce document approfondi donc l’étude BRGM? des années 80 qui classait Wallis en zone Ia et Futuna en zone Ib (classement cependant non entériné d’un point de vue règlementaire).
    Commentaires
    Date de publication Janvier 2008
    Maître d’ouvrage MEDAD?
    Maître d’oeuvre BRGM
    Collaborations
    Atelier et action de référence Action 2.1.2
    Productions associées

Sommaire