Prévention, Espace Information Accueil visiteurs Plan du Salon Espace Plan Seisme Antilles Espace Information Espace Construction Forum des partenaires Espace Tsunami Espace Concertation

Atelier 1.5 - Compréhension de l'aléa et du risque1.5.4 - Expériences de stations de surveillance, installations en fond de mer

Mardi 28 août 2012

Maitrise d’ouvrage

DGPR? (Direction Générale de la Prévention des Risques)

Maitre d’oeuvre

Contexte

Cette action se déroule dans le cadre de l’atelier 1.5 (Compréhension de l’aléa et du risque), qui à pour but de mieux comprendre et modéliser les phénomènes sismiques et tsunamigéniques.

Réalisation

Bibliothèque

  • Transferts des données ISARD vers le réseau RAP - Rapport final (juillet 2008)

    Rapport final sur la mise en place d’une passerelle de communication entre les réseaux ISARD et RAP? (mise à disposition automatique des données RAP à partir d’une alerte ISARD)

  • Systèmes d’alerte sismique - principes et faisabilité aux Antilles françaises

    Rapport publié en 2009 et réalisé par le BRGM?, présentant les résultats de l’étude préliminaire sur la faisabilité d’un système d’alerte sismique aux Antilles françaises.

  • Rapport final RAP - phase 16 - 2008

    Bilan des activités du Groupement d’Intérêt Scientifique du RAP? en 2008

  • Rapport final RAP - phase 17 - 2008

    Bilan des activités du Groupement d’Intérêt Scientifique du RAP? en 2008

  • Rapport faisabilité ISARD operationnel

    Rapport publié en 2011 et réalisé par le BRGM?, présentant les résultats de l’étude sur la faisabilité de déclinaison opérationnelle du système ISARD pour le département des Pyrénées-Orientales.

  • Rapport CSEM convention 2005
    Résumé Ce document de 9 pages présente les opérations menées par le Centre de Sismologie Euro-Méditerranéen sur les thèmes de l’information des autorités et de la prévention du risque sismique et ceci dans le cadre de la convention du 17 novembre 2005 signée avec le MEDD. Ces actions peuvent se résumer de la manière suivantes :

    • Le développement d’un outil simple d’information rapide préliminaire destiné aux autorités qui consiste à l’envoi d’un sms pour tout évènement dont la magnitude est supérieur ou égal à un seuil d’alerte (même format que les destinataires MEDD, cf. convention MEDD 2004 et rapport CSEM? 2004). -*La création automatique de carte de niveaux d’accélérations théoriques au rocher et de population dans la zone épicentrale pour les séismes situés en zone Euro-Méditerranéenne. A la suite d’un événement, ces cartes sont envoyées au MEDD dans un délai de 10-15 minutes. La détermination par le calcul de l’accélération au rocher (PGA) présente néanmoins ses limites avec une profondeur limite des séismes de 30km et une magnitude inférieure à 7,3 (séisme considéré comme ponctuel).
    • L’insertion d’une carte géographique simplifiée dans les messages d’alerte destinés au MEDD. Pour un événement déclenchant, 3 cartes d’échelles différentes sont envoyées (globale, régionale, locale).
    • Le développement d’un message d’alerte destiné au non spécialistes contenant des informations relatives aux évènements (profondeur, magnitude,…) mais aussi à des informations additionnelles (distance aux villes voisines, population,…). Ces messages d’alerte peuvent être envoyés selon des formats déterminés par les utilisateurs et cela en fonction du niveau d’information qu’il souhaite recevoir (sismologue à non-spécialistes).
    • Le développement et implémentation d’un outil graphique dynamique de visualisation de l’évolution temporelle de l’activité sismique. Le site web propose ainsi de pouvoir visualiser sur 6 zones de la planète, et via un système d’animation journalière, jusqu’à 1 mois de sismicité. La consultation d’informations complémentaires est possible en cliquant sur chaque événement.
    • Le développement d’un outil de collecte et de traitement automatique des conséquences observées à la suite d’un séisme basé sur un questionnaire que peuvent remplir les utilisateur du site dans le cas ou ils auraient ressenti une secousse sismique.
    • La liste des événement passés qui présente la liste des séismes ayant causé des victimes depuis l’année 1500 (utilisation de la base IASPE, International Association of Seismology and Physics of the Earth’s Interior).
    Commentaires
    Date de publication
    Maître d’ouvrage MEDAD?
    Maître d’oeuvre CSEM
    Collaborations
    Atelier et action de référence Action 1.5.4
    Productions associées Rapport CSEM convention 2006
  • Rapport CSEM convention 2006
    Résumé Ce document de 9 pages présente les opérations menées par le Centre de Sismologie Euro-Méditerranéen sur les thèmes de la surveillance et de la prévention du risque sismique et ceci dans le cadre de la convention du 27 juillet 2006 signée avec le MEDD. Les 3 significatives actions peuvent se résumer de la manière suivantes :

    • La production automatique de cartes macrosismiques à partir des questionnaires macrosismiques. Ce questionnaire qui est disponible sur le site web du CSEM? est traduit en 18 langues (zone Euro-Méditerranéenne) et se présente en deux parties (localisation et effets du séisme). Il est conçu pour être exploitable en échelle d’intensité EMS?-98 et MMI. Pour pouvoir associer le questionnaire avec le bon événement ressenti, une interface d’aide à été mise en place. Depuis avril 2006, ce sont 200 événement qui ont été recensés (dont pour la moitié en langue anglaise). A partir des informations contenues dans les questionnaires, une estimation de l’intensité peut être calculée en chaque lieu où un questionnaire a été rempli. Ces procédures de calcul d’intensité ont été développées en collaboration avec le BGS? (British Geological Survey) et l’ETHZ (Eidgenössische Technische Hochschule Zürich).
    • La mise en place d’un outil de collecte de photos des effets d’un séisme qui permet aux internautes d’envoyer des images de dégâts via l’adresse email pictures@emsc-csem.org . La publication des images sur le site est sujette à une validation humaine, afin de s’assurer qu’elles respectent les droits d’auteurs mais aussi la dignité des personnes pouvant apparaître sur les images.
    • La mise en place d’un outil de détermination des zones ou un séisme a été ressenti par l’observation du trafic internet du site du CESM. Cette méthode permet la production relativement rapide (20-25min) de carte des zones ou le séisme a été ressenti par localisation de l’adresse IP? des internautes.
    Commentaires
    Date de publication
    Maître d’ouvrage MEDAD?
    Maître d’oeuvre CSEM
    Collaborations
    Atelier et action de référence Action 1.5.4
    Productions associées Rapport CSEM convention 2005
  • Rapports finaux RAP (1995-2006)
    Résumé L’opération pilote « Réseau Accélérométrique Permanent » a pour objet de tester la faisabilité de développer, en concertation avec les organismes chargés de la collecte de données sismologiques, un matériel spécifiquement français. Les actions marquantes de cette opération (qui pour rappel s’est déroulée sur 15 phases entre 1995 et 2006) sont :

    • Pour les phases 1 à 5 (période 1994-1997), le développement d’un enregistreur accélérométrique français, l’installation d’environ 25 stations dans les Alpes du Nord et la région PACA?, la densification du réseau des agglomérations Grenobloise et niçoise pour y étudier les effets de site en milieu urbain,
    • Pour la phase 6, l’installation d’un réseau accélérométrique du Fossé rhénan avec la mise en place de15 stations de mesures et cela dans le cadre de l’action INTERREG2 entre la France et l’Allemagne,
    • Pour la phase 7, l’installation de 10 stations accélérométriques aux Antilles en partenariat entre le BRGM? et l’Institut de Physique du Globe de Parais (IPGP?). Cette phase rappelle également la mission aux Antilles et les réunions qui ont permis de rencontrer les principaux acteurs en charge de l’aléa sismique.
    • Pour les phases 7 à 10, l’installation de 5 stations accélérométriques dans les Pyrénées (exploitation Observatoire Midi-Pyrénées – OMP?), de 6 stations complémentaires (deuxième tranche Pyrénées et exploitation par le BRGM – Marseille) et de 8 stations (troisième tranche – exploitation BRGM - OMP).
    • Installation de stations dans la vallée du Rhône (Avignon, Lapalud et Buis-les-Baronnies) et réalisation d’un forage équipé d’un capteur fond de trou à 550m dans la vallée du Grésivaudan (IPSN?). Ce forage permet d’apprécier l’importante épaisseur de sédiments qui, dans un contexte de sismicité active, provoque l’amplification du mouvement sismique.
    • Pour la phase 11, renforcement aux Antilles par 10 stations supplémentaires (exploitation BRGM et IGPG) et instrumentation de la Mairie de Grenoble (bâtiment de classe C).
    • Pour les phase 12 et 13, renforcement dans les régions de Nice, en Auvergne et dans l’ouest de la France par l’installation de 18 stations supplémentaires.
    • Financement d’une thèse sur le Moment Sismique en France et action concernant l’étude de la liquéfaction des terrains sous sollicitations sismiques initié par le GIS-RAP?.
    • Pour les phase 14, installations de stations accélérométriques vers les territoires Français d’outre-mer tels que la Nouvelle calédonie, Mayotte et Futuna.
    • Pour les phase 15, renforcement des dispositifs autour de Bagnères (Pyrénées), exploitation du réseau Grenoblois et nouveaux développements liés à la base de données RAP.
    Commentaires
    Date de publication Entre 1994 et 2006
    Maître d’ouvrage MEDAD?
    Maître d’oeuvre LGIT?
    Collaborations
    Atelier et action de référence Action 1.5.4
    Productions associées