Prévention, Espace Information Accueil visiteurs Plan du Salon Espace Plan Seisme Antilles Espace Information Espace Construction Forum des partenaires Espace Tsunami Espace Concertation

Atelier 1.4 - Capitalisation de la connaissance1.4.1 - Mise en place de la base de données des caractéristiques du bâti

Mardi 28 août 2012

Maitrise d’ouvrage

DGPR? (Direction Générale de la Prévention des Risques)

Maitre d’oeuvre

BRGM?

Contexte

Cette action se déroule dans le cadre de l’atelier 1.4 (Capitalisation de la connaissance), qui vise entre autres à synthétiser les savoirs et à faciliter l’accès à l’information.

Si les règles de construction parasismiques ont depuis longtemps prouvées leur efficacité en termes de réduction du risque sismique   au niveau des constructions nouvelles, le problème posé par le bâti existant reste entier.

Des actions, visant à réduire le risque au niveau du parc de bâtiments existant sont toutefois possible :

  • au niveau de la politique de renouvellement du parc, en intégrant les contraintes liées au risque sismique   aux autres paramètres de la décision,
  • au niveau technique, par la mise en place de confortements visant à réduire la vulnérabilité   des bâtiments.

Les données collectées par les études scientifiques comme les microzonages sismiques, les diagnostics des bâtiments réalisés en application de la circulaire 26 avril 2002, les scénarios départementaux de risque sismique   constitueront les premiers éléments d’une base de données des constructions en zone sismique. La connaissance des caractéristiques du bâti permettra de lancer des opérations ciblées de diagnostic et de renforcement si cela est nécessaire. L’actualisation régulière de cette base contribuera à un développement durable des constructions :

  • Pour les constructions nouvelles : inciter les maîtres d’ouvrages à faire renseigner par les architectes, bureaux d’études et entreprises une fiche descriptive des ouvrages et des contrôles effectués ; ces fiches constitueront les données sur les caractéristiques des constructions nouvelles ;
  • Pour les constructions existantes : tenir au niveau local un recensement et une cartographie informatisée de la vulnérabilité   des bâtiments.

Cette action se décompose en plusieurs étapes :

  1. Elaboration de la structure de la base, des données la constituant et des modalités d’alimentation ;
  2. Test sur un département ;
  3. Début de réalisation dans certains départements.

Réalisation

L’action se situe actuellement en fin de l’étape 2. Une structure de base de données a été élaborée et une application effectuée pour la vulnérabilité   sismique des bâtiments de catégorie d’importance III et IV sur les départements de Guadeloupe et de Martinique. Les informations disponibles sur les caractéristiques du bâti et la vulnérabilité   sismique ont été introduites dans la base. Ce test a permis de cibler un certains nombre de points à résoudre (modalités d’hébergement, d’alimentation, de mises à jour de la base…) pour arriver à un outil véritablement opérationnel.

Bibliothèque