Régions, Pavillon des régions Accueil Pavillon communal Pavillon des régions

Wallis et FutunaWallis et Futuna

Situé à plus de 2 000 km de la Nouvelle Calédonie, le territoire des îles de Wallis et Futuna constitue un archipel de trois îles principales : Wallis, Futuna et Alofi. Une spécificité de ce territoire est l’existence de 3 royaumes au sein même de la République, le territoire formant une entité administrative. Le chef du territoire, qui en est l’administrateur supérieur, a le rang de préfet, mais l’organisation coutumière, respectée par la République, distingue 3 royaumes, celui d’Uvéa à Wallis et ceux d’Alo et de Sigave à Futuna, qui se confondent avec les circonscriptions administratives.

Malgré l’exposition à des aléas sismique et tsunami   significatifs, l’archipel de Wallis et Futuna ne dispose d’aucune réglementation particulière imposant leur prise en compte dans l’urbanisme, et ce notamment en raison de la situation foncière et administrative particulière de cette COM. L’aléa n’est cependant pas équivalent sur l’ensemble du territoire de Wallis et Futuna, Futuna et Alofi présentant un aléa sismique   plus marqué comme le rappelle le séisme   du 12 mars 1993 qui fit trois victimes sur l’île de Futuna. De même, le risque tsunami   est moins élevé à Wallis du fait de la présence d’une barrière de corail, alors que les îles Futuna et Alofi sont régulièrement soumises à des séismes superficiels et locaux de forte magnitude  , qui provoquent tsunamis et glissements de terrain. A noter que ces phénomènes sont amplifiés à Futuna par le fait que la population y vit exclusivement sur une bande côtière de 50 à 400 m de large, entre un étroit platier récifal et une falaise côtière.

Le dernier tsunami   important ayant affecté le territoire de Wallis et Futuna a été enregistré le 30 septembre 2009 suite à un séisme   survenu au nord des îles Tonga, avec selon l’IRD? des hauteurs de vagues à terre comprises entre 1,6 et 4,3 mètres sur les îles de Futuna et d’Alofi, et une avancée maximale de plus de 70 mètres dans les terres.

Carto Wallis et Futuna

Liens utiles

Bibliothèque

  • Aléa sismique - Wallis et Futuna
    Résumé Ce rapport de 122 pages s’inscrit dans la continuité des travaux du zonage sismique de la France et d’une application similaire de la démarche d’évaluation de l’aléa sismique aux collectivités, pays et Territoires d’Outre-Mer. De part leur proximité et une situation en frontière de plaques Australienne et Pacifique, et compte-tenu du contexte géodynamique et des mouvements tectoniques qui en découlent (subduction, failles transformantes), les îles de wallis et Futuna figurent parmi les zones les plus sisimiques Françaises. Bien que les îles de Futuna et d’Alofi soit situées dans une zone de faille transformante et soumises à de plus forts séismes que l’île de wallis située en zone pacifique intraplaque, l’aléa sismique global de la zone demeure à ce jour très mal connu. Ce document approfondi donc l’étude BRGM? des années 80 qui classait Wallis en zone Ia et Futuna en zone Ib (classement cependant non entériné d’un point de vue règlementaire).
    Commentaires
    Date de publication Janvier 2008
    Maître d’ouvrage MEDAD?
    Maître d’oeuvre BRGM
    Collaborations
    Atelier et action de référence Action 2.1.2
    Productions associées
  • Rapport Sismicité Nvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna
    Résumé Ce document public de 33 pages est le rapport final décrivant l’ensemble des travaux qui ont menés à la création d’une base de données informatisées sur la sismicité historique de la Nouvelle Calédonie et de Wallis et Futuna. Cette base de données a fait l’objet d’un site Internet conçu sur un modèle identique aux sites existants pour les Antilles et la Réunion.
    Commentaires Mise en ligne possible sur les sites internet des services de l’Etat ou des collectivités territoriales.
    Date de publication Décembre 2005
    Maître d’ouvrage MEDAD?
    Maître d’oeuvre BRGM?
    Collaborations
    Atelier et action de référence Action 1.2.3
    Productions associées