Régions, Pavillon des régions Accueil Pavillon communal Pavillon des régions

Polynésie françaisePolynésie française

La Polynésie française comprend 5 archipels : archipel de la Société, des Marquises, des Australes, des Tuamotu et des Gambier. Concernant la gestion des risques sur ces territoires, les compétences sont partagées entre l’Etat (Haut-commissariat et Direction de la Protection Civile) et les communes pour la sécurité des personnes, les plans de secours et l’évacuation, et la COM de Polynésie pour la prévention des risques.

Il est à noter que le programme ARAI (Aléa, Risques, Aménagement et Information ; qui signifie également « protéger » en polynésien), première grande action de prévention des risques en Polynésie française, a été initié depuis quelques années dans une démarche partenariale entre la COM de Polynésie et le BRGM?. Ce partenariat (toujours d’actualité) a notamment permis une amélioration notable de la connaissance du niveau d’exposition de la Polynésie française au risque sismique   et au risque tsunami  , grâce notamment à des études dont la réalisation a été confiée au CEA?.

Pour ce qui est de la surveillance sismique, c’est le Réseau de Polynésie Française du CEA qui est en charge d’enregistrer la sismicité   locale.
En termes de prise en compte du risque sismique   dans la réglementation locale, la très faible sismicité   polynésienne soulignée par les résultats du programme ARAI ont conduit à ne pas retenir ce risque dans les plans d’urbanismes relatifs aux installations « à risque normal ». En revanche, le risque tsunami   est quant à lui pleinement intégré dans la politique d’aménagement du territoire.
De même, alors que des plans de gestion de crise ont été élaborés en Polynésie pour les tsunamis en se basant sur le système d’alerte aux tsunamis du Pacifique, le faible niveau d’aléa sismique   n’a pas donné lieu à la mise en place de plans dédiés aux séismes.

Carto Polynésie