Risque sismique, Hall principal : Du séisme au risque sismique Accueil des visiteurs Hall principal : Du séisme au risque sismique Hall 1 : Que faire en cas de séisme ? Hall 2 : Ma maison parasismique Espace témoignages Amphithéâtre information - FAQ Esplanade : Qu'est-ce qu'un séisme

La prévention du risque sismiqueLa prévention du risque sismique

S’il n’est pas possible d’agir sur l’aléa sismique  , c’est-à-dire sur l’ampleur et l’occurrence des séismes, il est en revanche possible de réduire le risque sismique   par des actions de prévention.

Les actions de prévention, décrites en détails sur le Portail de la Prévention des Risques Majeurs, se font à plusieurs niveaux :

  • information du citoyen
  • réduction de la vulnérabilité   du bâti, notamment par la mise en œuvre de règles de construction parasismiques
  • aménagement du territoire
  • préparation à la gestion de crise.

Chaque citoyen peut participer activement à la prévention du risque sismique   par des mesures simples.

La première mesure consiste à s’informer des risques existants, notamment auprès de sa mairie à travers le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM?). En outre, il est à noter que, depuis le 1er juin 2006, tout vendeur ou bailleur d’un bien immobilier est, en fonction de la situation de ce dernier, dans l’obligation d’annexer au contrat de vente ou de location un état des risques ainsi que, le cas échéant, une déclaration des sinistres pour lesquels il a été indemnisé.

La deuxième mesure à mettre en œuvre pour chaque citoyen est d’évaluer la vulnérabilité   de son logement face au risque sismique  . Ce thème est approfondi sur le Portail de la Prévention des Risques Majeurs.

La troisième mesure à prendre est de se préparer à l’éventualité d’un séisme   en construisant ou en renforçant son logement dans le respect des règles parasismiques pour réduire sa vulnérabilité face à un séisme.

Enfin, la dernière mesure concerne la conduite à adopter en cas de séisme.

Bibliothèque