Prévention, Espace Concertation Accueil visiteurs Plan du Salon Espace Plan Seisme Antilles Espace Information Espace Construction Forum des partenaires Espace Tsunami Espace Concertation

Espace ConcertationEspace Concertation

Chantier 3 : Concerter, coopérer et communiquer

Le pilotage de la politique de prévention parasismique doit se décliner aux différents échelons administratifs : national, régional,
départemental et communal. Cette déclinaison doit se réaliser suivant un principe d’échange d’informations afin que les actions
engagées soient adaptées aux besoins spécifiques locaux. L’objectif est que le plus grand nombre d’actions du programme soit piloté
et réalisé à l’échelle locale. Le programme national de prévention du risque sismique   sert de canevas à une déclinaison locale.

Les actions de prévention du risque sismique   ne sont connues que très ponctuellement et de façon parcellaire par les acteurs du risque
sismique et plus généralement par le public. Les vecteurs de communication utilisés jusqu’à présent sont essentiellement des
conférences, la diffusion de plaquettes, de posters d’information et des documents administratifs.

Trois problématiques essentielles résument l’objectif de ce chantier :

Promouvoir une prise en charge collective à l’échelon régional, départemental et communal accompagnée d’une mise en place d’indicateurs locaux

Certaines régions, départements et communes serviront de laboratoires afin de tester des actions envisagées dans le programme
national de prévention du risque sismique  . Cette phase de test permettra d’ajuster les actions concernées avant de les décliner plus
largement sur le territoire.

A l’échelle régionale, l’objectif est que les agents économiques, y compris l’Etat et les collectivités territoriales, se reconnaissent comme
partenaires pour élaborer ensemble au niveau régional une stratégie de la qualité de la construction et du développement durable
adaptée au contexte local.

Disposer d’un plan national d’expertise post sismique

Il s’agit de disposer en nombre suffisant de personnes capables de renseigner sur l’état du bâti après un séisme   et permettre ou non de
le réoccuper.

Communiquer efficacement et durablement

Un effort spécifique sera fait pour valoriser les actions entreprises et réalisées au sein du programme. Il s’agira de sensibiliser les médias
afin d’établir une prise de conscience objective du risque sismique   et une connaissance de la réglementation à respecter. Des dossiers
de presse types, avec déclinaison régionale, pourraient être préparés pour assurer la communication en cas de crise sismique.

Le site internet du programme national de prévention du risque sismique   permettra d’assurer un suivi par les professionnels et le grand
public de l’avancement des actions à l’échelle nationale mais aussi locale.

La concertation et la coopération permettent une répartition efficace des tâches à mener mais également une adhésion et une
appropriation du programme par chaque acteur. Ce mode de fonctionnement s’applique pour l’administration mais également pour
les autres acteurs publics et privés qui ont un rôle essentiel à jouer dans le bon déroulement du programme. L’adhésion des acteurs
concernés sera systématiquement recherchée.