Régions, Pavillon des régions Accueil Pavillon communal Pavillon des régions

AlsaceAlsace

Contexte sismotectonique

Les mouvements tectoniques qui affectent aujourd’hui l’Alsace, et plus globalement le fossé Rhénan supérieur, résultent des contraintes générées en avant de la collision alpine. La micro-plaque Adriatique, qui correspond approximativement à l’actuelle Italie, enfonce le continent Européen vers le NNW. Ce mouvement induit dans le fossé Rhénan une compression NNW-SSE.

  • Cliquer ici pour voir la carte des principales failles et les épicentres des séismes historiques.

Sismicité  

La zone la plus active sur le plan sismique en Alsace est le Sundgau dans le sud du Haut-Rhin, tant par le nombre que par l’intensité   des séismes qui l’ont touché. La région Bâloise, à cheval sur la frontière Franco-Suisse, a connu plusieurs séismes historiques d’intensité   VI ou plus : le 21 septembre 1650 (VI-VII), le 5 novembre 1836 (VI), le 22 mai 1901 (VI), le 26 mai 1910 (VI), et surtout celui de Bâle (Suisse) du 18 octobre 1356 (intensité   épicentrale VIII-IX) qui est un des plus forts événements rapportés en Europe de l’ouest.

Bien que moins soutenue, l’activité sismique du fossé Rhénan est significative et apparaît plus forte que celle des régions voisines. Ceci est confirmé par sa sismicité   historique qui dénombre plus d’une dizaine de séismes d’intensité   VI (10 octobre 1669, 4 septembre 1763, 17 juillet 1812, 24 janvier 1880, 9 octobre 1886, 28 septembre 1887 et 4 septembre 1959) à VI-VII (27 décembre 1523, 21 novembre 1823, 14 fevrier 1899, 22 mars 1903, 29 septembre 1952 et 15 juillet 1980) et 4 séismes d’intensité   VII (3 août 1728, 28 juin 1926, 8 février 1933 et 8 octobre 1952).

Le massif Vosgien ne montre qu’une activité sismique diffuse et peu intense. Toutefois, il a subit plusieurs séismes historiques, notamment le 14 août 1886 (intensité   V-VI) et le 18 janvier 1757 (intensité   VI). Enfin, il convient de noter que l’ouest du massif Vosgien est le siège d’une sismicité   non négligeable, avec notamment le séisme   de Remiremont, du 12 mai 1682 (intensité   VIII).
Alsace

Le plan séisme   en Alsace

Dans notre région, les initiatives suivantes contribuent activement à la réussite de ce plan :

Chantier 1 : mieux former, informer et connaître le risque

  • Scénarios à l’échelle départementale de crise sismique pour les acteurs concernés dans le département. Exercice RICHTER 2010 réalisé conjointement avec le Territoire de Belfort ;
  • Informer le citoyen sur le risque sismique   habitant une zone sismique : élaboration de la mallette pédagogique sur le risque sismique   (courant 2010), plan de communication sur le nouveau zonage sismique et la nouvelle réglementation (à venir), SISMOTOUR (à venir) ;
  • Etude de prédiagnostic de la vulnérabilité   sur la ville de Saint Louis ;
  • Actions d’amélioration de la connaissance du risque (à venir).

Chantier 3 : Concerter, coopérer, communiquer entre tous les acteurs du risque
Elaboration d’un plan de secours sur la commune de Wickerschwihr un plan
dénommé PEGAS (Plan d’Entraide Générale et d’Assistance aux Secours) a été élaboré avec la contribution de l’ensemble de la population (projet initié en 1989).

Un projet d’extension de ce plan est prévu sur deux autres communes du Haut-Rhin volontaires, Holtzwihr et Andolsheim. L’objectif est de tester l’adaptabilité de PEGAS à des communes plus importantes, en l’intégrant à la démarche du Plan Communal de Sauvegarde avec une approche à dominante non seulement sismique, mais également multirisques. Ces deux communes sont en effet soumises au risque inondation par débordement et remontée de nappe, rupture de digue, transport de matières dangereuses.